Depuis 2006, Spears, qui fut de 2000 à 2005 la chanteuse la mieux payée au monde, avait enchaîné les revers judiciaires, artistiques et personnels

BRUXELLES Les débats ont commencé jeudi au procès de Britney Spears en Californie (ouest), en l'absence de l'accusée à qui le parquet reproche d'avoir conduit une voiture sans permis valable.
La vedette de 26 ans avait refusé la semaine dernière, via ses avocats, de conclure un marché avec le ministère public, qui l'aurait condamnée à une amende de 150 dollars et un an de mise à l'épreuve.

La procédure découle d'un incident en août 2007, au cours duquel l'interprète de "Oops, I did it again", avait heurté au volant une autre voiture dans une banlieue du nord-ouest de Los Angeles. Les seuls dégâts apparents avaient été un pare-chocs rayé, mais la police avait découvert que la jeune femme conduisait en Californie sans y posséder de permis en règle.

Britney Spears, originaire du sud des Etats-Unis, possédait un permis de l'Etat de Louisiane. Or, tout "résident permanent" de Californie doit soit passer un examen du permis de conduire dans cet Etat, soit faire convertir son permis d'un autre Etat dans les dix jours suivant son installation.

C'est précisément la défense qu'a adopté l'avocat de la star, Michael Flanagan, dès l'ouverture du procès, auquel sa cliente n'est pas tenue d'assister. "Elle vivait en Californie, je ne cherche pas à jouer sur les mots, mais +résident+ répond à une autre définition", a déclaré le défenseur.
Britney Spears, si reconnue coupable, risque une amende, et, théoriquement, une peine de prison. Une telle éventualité semble improbable vu son casier judiciaire vierge.

Depuis 2006, Spears, qui fut de 2000 à 2005 la chanteuse la mieux payée au monde, avait enchaîné les revers judiciaires, artistiques et personnels. Mais elle semble avoir récemment remis sa vie en ordre et doit sortir en décembre un nouvel album dont le premier extrait s'est hissé en tête des ventes.

© La Dernière Heure 2008