Le prince avait rencontré sa compatriote Tessy Antony lorsqu’il apprenait à conduire un véhicule à l’armée où elle était soldate.

C’est à Londres où ils résidaient jusqu’à leur séparation que le jugement définitif du divorce du prince Louis et de la princesse Tessy de Luxembourg, a été prononcé.

Une bataille opposait les deux parties quant aux arrangements financiers.

Le prince Louis, né en 1986, est le troisième fils du grand-duc Henri et de la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg. Il a rencontré sa compatriote Tessy Antony lorsqu’il apprenait à conduire un véhicule à l’armée où Tessy était soldate. Elle a pris part à des opérations de maintien de la paix notamment au Kosovo.

L’annonce par la Cour de l’attente d’un heureux événement alors que les jeunes gens n’étaient ni fiancés, ni mariés, avait été un petit séisme au Grand-Duché.

Après la naissance de Gabriel en mars 2006 à Genève, le mariage fut célébré dans une relative intimité familiale à Gilsdorf en septembre de la même année.

Un second fils Noah vit le jour en 2007. Louis et Tessy ont ensuite vécu à Genève puis à Londres où ils ont poursuivi un cursus universitaire. Le grand-duc Henri titra plus tard Tessy princesse de Luxembourg.

Le prince Louis avait renoncé lors de son mariage à ses hypothétiques droits au trône. La grande-duchesse Maria Teresa ne tarissait pas d’éloges à l’égard de sa belle-fille qui avait, selon elle, été d’un grand appui pour son fils qui souffre de dyslexie.

La séparation annoncée en janvier 2017 a donc surpris tout le monde. Les arrangements prévoient que le prince versera chaque année 9.000 euros pour ses deux fils.

Tessy pourra rester encore quelques mois dans l’ancienne résidence familiale à Londres, ce qui avait été un point de discorde. Le grand-duc prend à charge tous les frais de santé de ses petits-enfants.

La Cour s’est basée sur les revenus propres du prince qui travaille désormais à Paris, et non pas sur la fortune de son père pour établir les montants de pension.

La Cour a précisé que par égard aux princes Noah et Gabriel, leur mère qui perd son titre de princesse et son prédicat d’Altesse royale, pourra se faire désormais appeler Madame Antony-de Nassau.