C’est la première et dernière fois que Valentin Montand, le fils unique d’Yves Montand, s’exprime. Le jeune homme de 32 ans a prévenu et c’est à lire dans les pages de Paris Match.

D’habitude d’une discrétion totale, invisible même, l’enfant né de l’aventure amoureuse qu’a eu l’acteur avec Carole Amiel, une assistante rencontrée sur le tournage de Manon des sources, a été contraint de sortir du bois à cause de Benjamin Castaldi. Il y a quelques semaines, celui-ci a révélé que Valentin Montand, trois ans au moment de la disparition de son père en 1991, était en couple et papa d’une petite fille.

Outre son bonheur familial, le jeune homme évoque deux sujets particulièrement douloureux pour lui. Il y a d'abord les accusations d’inceste proférées à l’encontre de son père par Catherine Allégret. la fille de Simone Signoret. Elle a déclaré qu’Yves Montand avait abusé d’elle. “Je l’ai rencontrée une fois ou deux ; mais depuis qu’elle accuse mon père, je ne souhaite plus la voir, déclare-t-il. Balancer des horreurs sur un homme mort qui ne peut plus se défendre, c’est terrible.”

Il y a ensuite le cas d'Anne Drossard. Deux ans avant la mort d’Yves Montand, celle-ci avait engagé une action en reconnaissance de paternité au nom de sa fille Aurore. Elle voulait prouver que le comédien était son père. Ce dernier avait refusé l’expertise sanguine demandée par le tribunal de Paris et contesté les témoignages accréditant de relations stables et continues avec cette femme. L’affaire n’a trouvé son épilogue qu’en 1998 avec une demande d’exhumation formulée par toutes les parties à des fins de tests d’ADN. Par deux fois, le corps d’Yves Montand a été déterré, les 11 mars et 11 juin. Verdict : il n’est pas le père de la fille d’Anne Drossard.

À l’époque, Valentin Montand avait 11 ans. il dit avoir été traumatisé par cette affaire et n’entend jamais s’adresser ou rencontrer celle par qui ces problèmes sont arrivés, confie-t-il dans Paris Match.