On trouve de tout dans les mémoires d’Elton John parus fin 2019. Le chanteur dont le Farewell Yellow Brick Road Tour, soit la tournée d’adieu, passera par le Sportpaleis d’Anvers le 16 et 17 octobre, y livre son quotidien de façon bien plus détaillé que dans Rocketman, l’excellent biopic qui lui a été consacré au cinéma. Dans Moi, le très sobre titre de son livre, le chanteur relate notamment un nombre considérable d’anecdotes liées à la famille royale britannique dont il est très proche.

Parmi celles-ci, il en est une qui concerne la reine Elizabeth II que le Daily Express relate dans ses pages du week-end. Il s’agit du jour où elle a giflé son neveu, le Comte de Snowdon, David Armstrong-Jones, connu en tant que concepteur de meubles en marqueterie sous le nom de David Linley. La scène s’est déroulée sous les yeux ébahis d’Elton John. Elizabeth II avait demandé à plusieurs reprises à son neveu de lui donner des nouvelles de sa sœur Sarah malade et absente à un événement précédent, ce qu’il avait ignoré. La reine l’a attrapé pour lui administrer une remontrance à sa manière : “Ne (une gifle) discute (une gifle) pas (une gifle), avec (une gifle) moi (une gifle) je (une gifle) suis (une gifle) la reine !”.

Toujours d’après les écrits d’Elton John, il s’agissait de légères gifles mais elles ont conduit au résultat espéré. Le jeune David Armstrong-Jones s’est immédiatement exécuté. Et de conclure, qu’en privé, la reine peut-être hilarante. Même si la série de gifles qu’il a reçue était symbolique, son neveu n’est peut-être pas tout à fait de cet avis