Paru cette semaine, le second tome des mémoires de Jane Birkin revient sur un événement dont la chanteuse et muse de Serge Gainsbourg a encore honte 22 ans plus tard. 

Il concerne les funérailles de Lady Diana. Soucieuse d’être auprès des Britanniques pour pleurer la princesse, Jane Birkin s’est rendue à Londres et a immortalisé sur film l’arrivée du corbillard transportant le corps à Kensington. "J’ai filmé et j’ai eu honte, raconte-t-elle. Une dame a dit que je n’aurais pas dû, mais je l’ai fait pour mes enfants à Paris, les gens se tenaient les uns aux autres, j’ai remarqué l’absence totale d’appareils photo de n’importe quelle sorte." Plus loin, elle dit comprendre le reproche de la dame en question à une époque où les smartphones n’existaient pas.