Klas Bergling, le père du célèbre DJ suédois Avicii qui s’était donné la mort à 28 ans l’année dernière, sort du silence.

"Notre théorie, c’est qu’il n’a pas planifié son suicide, mais plutôt que c’est arrivé comme un accident de la route", a-t-il déclaré à CNN, tout en avouant que son fils avait lutté contre la dépendance, le stress et la dépression durant toute sa carrière. "Beaucoup de choses se sont passées et lui ont fait perdre le contrôle. Avant de décrire les longues discussions qu’il avait avec son fils Tom Bergling de son vrai nom. "Quand il n’allait pas bien, il m’appelait toujours. Nous avons beaucoup échangé sur ses pensées sur la vie, la méditation, l’amour… Nous avons eu de longues discussions, qui duraient souvent plus d’une heure, assis près de l’océan." "Mais lorsque vous êtes heureux ou extrêmement heureux, vous pouvez rapidement devenir malheureux, conclut Klas à CNN. Des petites choses peuvent vous faire sentir triste ou perturber votre équilibre. Je pense que c’est ce qu’il s’est passé. En tant que DJ ou artiste, il faut faire tant de choses qu’on n’a pas envie de faire. À la fin, ça bouffe une partie de vous. Ça demande beaucoup d’efforts : voyager, les files d’attente dans les aéroports, les nuits tardives."