Après l'hospitalisation à Toulouse dans le sud-ouest de la France et les traitements en soins intensifs ces derniers jours, "le diagnostic des médecins est désormais que le prince Joachim n'aura pas de conséquence physique ou d'autres séquelles des suites de son caillot sanguin", écrit la cour dans un communiqué.

Le caillot cérébral à l'origine de l'AVC vendredi soir du prince, âgé de 51 ans, "est dû à une dissection soudaine d'une artère, et l'équipe médicale estime que le risque de rechute est très faible, une fois l'artère soignée", précise le palais.

L'incident s'est produit alors que le prince était en vacances avec sa famille au château de Cayx dans le Lot, terre d'origine de son père d'origine française, Henrik de Danemark. Il avait été conduit en ambulance à l'hôpital de Cahors puis à l'hôpital universitaire de Toulouse, un trajet de près de 130 kilomètres.

Le prince "devrait quitter rapidement les soins intensifs mais restera hospitalisé pour quelque temps", indique le palais mardi dans son communiqué, où Joachim et sa femme d'origine française, la princesse Marie, adressent leurs remerciements pour les marques de soutien reçues.