Sa maman et le prince Laurent étaient les autres vedettes de la fête, à Anvers.

La dame aux cheveux blancs n’a pas hésité à aborder le prince Laurent : "Je suis la maman d’Helmut !" Elle était fière. Et le Prince l’a félicitée.

À observer les flux des photographes, cette dame et le Prince étaient les invités vedettes d’Helmut Lotti, mardi soir, pour la fête qu’il a donnée à l’occasion de ses 50 ans. Il est né, en effet, le 22 octobre 1969. Helmut Lotti, costume bleu électrique, restant évidemment la star du jour.

Il avait invité 200 amis, triés sur le volet, dans l’impressionnante salle des Marbres du Zoo d’Anvers. Juste à côté de la salle Reine Élisabeth où, il l’a rappelé, il avait vécu un moment important de ses débuts : la première présélection du Soundmixshow, un concours de la télévision hollandaise où il avait terminé deuxième. Lors de cette présélection anversoise, il avait chanté… du Claude François.

C’était en 1989 : le cinquantième anniversaire de sa naissance coïncide avec ses 30 ans de carrière.

La fête ne pouvait être qu’en chansons. Helmut a chanté du pur rock’n’roll et surtout les tubes d’Elvis Presley. Avec une interruption ! Le gâteau ? Non ! Mieux !

Le manager cycliste Patrick Lefevere (Helmut est un fou du cyclisme) est monté sur scène et lui a remis le premier exemplaire d’un coffret, The Golden Collection, qui contient vingt CD (l’intégrale absolue de ses enregistrements), certains avec des bonus et dont treize d’entre eux sont accompagnés du DVD qui, à l’époque, était sorti en même temps.

Pas de précipitation : ce coffret ne sortira dans le commerce que fin novembre.

Pour rappel, le 26 décembre, Helmut Lotti se produira au Cirque royal (voir www.gracialive.be).