Les petites phrases des stars qui ont marqué 2006

BRUXELLES La vie ne serait peut-être pas moins belle sans les people mais, c'est sûr, elle serait moins drôle. Les déclarations hallucinantes de starlettes qui tiennent plus de l'huître creuse que de la référence culturelle, les exubérances de milliardaires aux neurones solitaires ou les propos subtilement surréalistes de vraies stars à la culture dépassant les résultats de la dernière Star Ac' ont le don d'alléger une actualité parfois écrasante. Alors, pour mettre de l'ambiance lors du réveillon, voici quelques petites phrases et répliques cultes des films sortis en 2006 qui ne devraient pas laisser les fêtards indifférents.

Oliver Stone : "Donnez-moi une arme, donnez-moi Ben Laden et je le tue sans hésiter."

Paris Hilton : "Je rencontre tellement de gens que je ne connais même plus le nom de certains de mes amis."

Samuel L. Jackson : "J e n'ai pas lu le scénario de Snakes on a plane. Cela se passe dans un avion plein de serpents : c'est tout ce qu'il y a à savoir."

Alain Chabat : "Contractuellement, depuis les Nuls, quoi qu'il arrive, je dois mettre des bas résilles ou me montrer nu. "

David Letterman : "Cela coûte 4 millions de dollars par semaine, la guerre en Irak. À peine moins que le divorce de Paul McCartney ."

Serge Hazanavicius dans Célibataires : "Le seul mariage qui rende un homme heureux, c'est celui de sa fille. "

Dany Boon à Daniel Auteuil dans Mon meilleur ami : "La bonne humeur, c'est le début du bonheur ."

Jean-Pierre Darroussin dans Toute la beauté du monde : "Je dors comme un bébé : je dors une heure, je pleure deux heures ."

Scarlett Johansson : "Vous travaillez fort sur des films indépendants pendant 14 ans et vous êtes récompensée meilleurs seins. Je suis fière de mes seins. Je les appelle mes filles."

Kevin Costner : "Quand on est beau, cela se voit toujours, quel que soit son âge. "

Ashton Kutcher : "J e n'aimais pas l'eau, même à boire, sauf pour les douches. "

Cameron Diaz à propos de sa relatin avec Justin Timberlake : "J e suis parfaite. C'est cela qui le rend fou de moi..."

Luc Besson : "Pour moi, la vraie différence, c'est être au départ du 100 mètres ou dans les tribunes. Je préfère être sur la piste. "

Robin Williams : "Je vis en Californie, avec un gouverneur autrichien : parler espagnol, c'est important. Sinon, vous êtes mort ! "

Tobey Maguire : "Un acteur qui prétend réaliser lui-même toutes ses cascades est un menteur. "

Patrick Fiori : "Le secret, c'est le sommeil. "

Sylvia Kristel : "Je suis un trophée, un must fuck. Faisons l'amour avec Emmanuelle l'experte ès plaisirs, puis retournons à la maison."

Henri Salvador : "J'espère que le cinéma ne va pas esquinter ma vieillesse ! "

Cécile de France : "Me faire peur, c'est excitant. C'est comme un tour de manège à Walibi : c'est comme ça que je vois la comédie. "

Le médecin mélomane de Jessica Simpson : "Elle peut grommeler quelques mots, mais pas chanter."

Guillaume Depardieu : "Je suis un cas désespéré en tant qu'acteur. Pas en tant que spectateur, puisque je ne vais pas voir de films en salle."

Marie-Christine Barrault : "Le cinéma, c'est l'art de la jeunesse. On ne fait pas rêver avec des rides."

Jeanne Moreau : "C'est facile, quand quelqu'un commet quelque chose d'abominable, de se dédouaner en disant qu'il n'est pas humain. Au contraire, c'est très humain. "

Reese Witherspoon : " Aujour-d'hui, ce qui compte, ce sont les photos, les images que le public se fait des stars, pas leur travail."

Marie-Anne Chazel, à propos de ses énormes seins dans Les bronzés 3 : "Dans un premier temps, c'est très amusant. Mais j'ai dû les porter deux mois. C'est dur pour le dos. Je ne voyais plus mes pieds. Mais le pire, plus personne ne me regardait dans les yeux ! "

Zidane, après son coup de boule à Materazzi : "Je ne regrette pas mon geste, car cela signifierait qu'en fin de compte, je lui donne raison."



© La Dernière Heure 2006