La princesse Stéphanie de Monaco évoque son engagement et ses projets

PARIS Princesse au grand coeur, Stéphanie de Monaco a, en 2004, créé Fight Aids Monaco. En cette veille de Journée mondiale de lutte contre le sida, voix douce et posée, elle évoque ce fléau qui, depuis les premières années 1980, frappe partout.

La princesse parle aussi de son association, de sa bataille. De son engagement : "J'ai perdu des proches de cette maladie". Et, après son retour à la chanson avec Kyo l'été dernier pour le single L'or de nos vies, de ses projets - dont une vente aux enchères de voitures de son père, ce 1er décembre - et des représentations du Roi Soleil dans la principauté en février 2007.

Sans oublier un sujet qui lui tient particulièrement à coeur : la maison de vie. Rencontre.

Fight Aids Monaco :

" L'Association a été créée en 2004, conséquence de la fusion de deux associations. Celle avec laquelle j'avais commencé en 2003, Femmes face au Sida, et une autre, Monaco Sida. On a beaucoup grandi. Notre but aujour-d'hui avec Fight Aids Monaco : informer sur les conduites à risque, présenter la maladie, faire de la prévention, fournir une aide aux malades trop souvent en grande difficulté financière et psychologique."

Son combat :

"La lutte contre le sida, c'est mon cheval de bataille. Mon combat. Je suis femme et mère, alors peut-être les gens s'intéresseront à cette cause. Il faut essayer de changer le regard des autres sur ces malades. On est tous égaux devant la maladie, devant la souffrance. Et le sida, c'est un sujet difficile à aborder. Tous, nous devons nous sentir concernés par ce problème. Chacun doit savoir comment vivre sa vie avec cette maladie... "

Onu-Sida :

"C'est une autre preuve de mon combat : le mois dernier et pour deux ans, j'ai été nommée représentante spéciale d'Onu-Sida. Nous mettons en place des campagnes de sensibilisation dans les pays touchés par la maladie. Ainsi, prochainement, nous allons partir en Ukraine et dans d'autres pays de l'ex-URSS où, pendant longtemps, la priorité n'a pas été donnée à la santé des habitants. En Ukraine, par exemple, 46 % des séropositifs sont âgés de moins de 20 ans... Oui, chacun à sa manière peut faire quelque chose. Parce que le sida est là, et il tape n'importe où. Il ne connaît pas les frontières, alors protégez-vous ! "

La maison de vie :

Avec Fight Aids Monaco, nous voulons financer une maison de vie. Nous avons enregistré l'été dernier une chanson, L'Or de nos vies. Le 22 février prochain au Grimaldi Forum de Monaco, la troupe du Roi Soleil et des invités prestigieux donneront deux représentations dont la totalité des recettes sera versée à Fight Aids Monaco... Nous souhaitons une maison faite pour vingt-cinq malades, un lieu ouvert pour des gens exclus de la société et qui ont du mal à sortir de leur souffrance, de leur tanière. Un lieu où l'on pourra se ressourcer après un séjour à l'hôpital ou prendre le temps de se reconstruire et de trouver un toit. Cette maison ne sera pas médicalisée. Nous voulons une maison pour renaître, et non pas pour vivre comme des exclus parce qu'ils sont malades du sida..."





Propos recueillis

par S. B.



© La Dernière Heure 2006