L'acteur Leonardo DiCaprio investit dans la société néerlandaise Mosa Meat, qui a mis au point une technologie permettant de cultiver de la viande en remplacement de l'abattage des animaux. L'Américain considère la viande de culture comme une solution au changement climatique, car elle dégage beaucoup moins de gaz à effet de serre que l'élevage. DiCaprio investit également dans l'entreprise israélienne Aleph Farms, qui travaille également sur la viande cultivée.

Les deux entreprises n'ont pas divulgué le montant de l'investissement de l'oscarisé dans Mosa Meat et Aleph Farms. DiCaprio s'est engagé depuis longtemps dans la lutte contre le changement climatique. L'élevage et l'abattage de vaches, de porcs et d'autres animaux pour la viande sont une source importante de gaz à effet de serre. L'acteur s'attend à ce que des gains climatiques puissent être réalisés en changeant cela.

A partir de quelques cellules animales

"L'un des moyens les plus efficaces de lutter contre la crise climatique est de transformer notre système alimentaire", affirme-t-il. "Mosa Meat et Aleph Farms offrent de nouveaux moyens de répondre à la demande mondiale de viande bovine tout en résolvant certains des problèmes les plus pressants de la production industrielle de viande bovine actuelle", explique M. DiCaprio, 46 ans.

Fondée en 2016, Mosa Meat est une spin-off de l'université de Maastricht. L'entreprise fabrique du bœuf à partir de quelques cellules animales, qui sont ensuite nourries pour faire pousser de la viande. Le chercheur Mark Post, cofondateur de l'entreprise, a fait parler de lui en 2013 en présentant le premier hamburger de culture au monde. À l'époque, sa fabrication coûtait encore 250 000 euros. L'objectif est maintenant de rendre les hamburgers de culture abordables pour les consommateurs.

Mosa Meat a levé l'équivalent de quelque 82 millions d'euros de capitaux lors de différents tours d'investissement. Parmi les autres investisseurs connus figurent Jitse Groen, cadre supérieur de la société de livraison de repas Just Eat Takeaway, et Nutreco, producteur d'aliments pour poissons et bétail.