C’est dans une suite de l’hôtel Claridge à Londres décrétée territoire yougoslave par Winston Churchill que le prince Alexandre vit le jour. Il est le fils unique du roi Pierre II et de la reine Alexandra de Yougoslavie. Son grand-père le roi Alexandre III fut assassiné à Marseille en 1934. Le royaume de Yougoslavie fut alors placé sous la régence du prince Paul jusqu’à la majorité du jeune roi Pierre II contraint à l’exil en 1941.

Alexandre a vécu aux Etats-Unis, en Suisse, Italie et Angleterre et a fréquenté de prestigieuses écoles comme Le Rosey et Gordonstoun. Il a servi dans l’armée britannique jusqu’en 1972.

Il a ensuite travaillé dans le monde des affaires à Chicago. Il a épousé en premières noces la princesse Maria da Gloria d’Orléans-Bragance avec qui il a eu trois fils. Il s’est remarié en 1985 avec Katherine Bathis.

Ce n’est qu’en 1991 qu’il foule pour la première fois le sol de sa patrie. Il revient en famille en 1992, 1995, 1999 et 2000 pour de brefs séjours.

Dans la perspective des élections de 2000 où Slobodan Milosevic se représentait, le prince joue un rôle de stratège déterminant. Grâce à l’aide de Bill Gates, il utilise le mail qui en était à ses balbutiements pour contacter l’opposition au régime et mettre en place des réunions de réflexion qui permettent aux 17 partis politiques qui entendaient aller en ordre dispersé aux urnes de présenter un candidat commun et un programme.

Le prince se lie d’amitié avec Zoran Dindic (NDLR : homme politique, philosophe, maire de Belgrade et opposant déclaré à Milosevic) qui l’appelle le 5 octobre 2000, au moment de la "capitulation" de Milosevic et lui propose de venir au plus vite à Belgrade. Dindic devint Premier ministre. Il fut assassiné en 2003 pour avoir remis Milosevic au Tribunal pénal international de La Haye.

Le prince et son épouse ont quitté leur résidence de Londres pour venir s’établir le 17 juillet 2001 au complexe royal de Dedinje à Belgrade, composé du Palais royal et du Palais blanc. Il a aussi fait rapatrier les dépouilles de ses parents au mausolée d’Oplenac.

Depuis 19 ans, le prince Alexandre et la princesse Katherine n’ont pas ménagé leurs efforts pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie en Serbie. Par le biais de la fondation de la princesse, les hôpitaux du pays ont été largement fournis en matériel de base et de pointe. Des programmes ciblés quant au dépistage du cancer du sein, les dialyses, les naissances prématurées ou encore l’autisme ont pu être mis en place.

Le prince a aussi activé son carnet d’adresses pour que médecins serbes et de la diaspora se rencontrent et échangent.

Lors des grands événements, le prince est toujours convié et prend place à côté des autorités. La monarchie n’a pas été rétablie mais le prince Alexandre (filleul de la reine Elizabeth II) a su trouver la place qui lui correspond pour servir son pays.

Il y a 5 ans pour ses 70 ans, il avait convié ses amis et proches du Gotha pour des réjouissances à Belgrade. Albert de Monaco était tombé sous le charme de la ville. Coronavirus oblige, cette année, ce sera dans l’intimité.