Loana, quand il n’y en a plus, il y en a encore. C8 a diffusé des vidéos sur son compte Instagram. La chaîne ne révèle pas une nouvelle passe d’armes entre la starlette et son ex-amie Sylvie Ortega mais un extrait du documentaire diffusé jeudi soir: “Loana : une lofteuse up and down”. Celui-ci revient sur le parcours chaotique de l’intéressée à l’occasion du vingtième anniversaire de la première saison de Loft Story, le programme qui a fait entrer la téléréalité dans la télévision française.

"C'était horrible"

En guise de teaser, avant la diffusion de jeudi, C8 avait dévoilé un premier extrait dans lequel il est question de Mindy, la fille de Loana née quatre ans avant l'émission. “Ce n’était pas un enfant désiré, c’était un enfant accidentel, explique-t-elle. Je me suis aperçue que j'étais enceinte à 4 mois et demi. Au début, je voulais avorter, puis j'ai vu ses petites mains, ses petits pieds... Je me suis dit que c'était impossible d'abandonner ce petit être dans mon ventre. J'ai cru, comme toute femme enceinte qui a des hormones en folie, que tout allait s'arranger mais ce n'est pas vrai."

Après la naissance, Loana a d’abord pensé faire adopter sa fille pour lui offrir un meilleur avenir. Elle s’est ensuite rétractée et l’a mise en pouponnière. Enfin, sans moyen, elle a fini par placer Mindy à la DASS, confiant que c’était le plus horrible moment de sa vie. “Quand on l’a arrachée de mes mains, elle pleurait. Ses cris m’ont hantée pendant deux mois. Dès que je fermais les yeux, je l’entendais pleurer.”


Le grand amour

Vendredi, C8 a mis en ligne sur Instagram une autre vidéo qui revient sur le moment le plus marquant de la première téléréalité française : l’affaire de la piscine du loft. Loana explique comment elle en est arrivée à coucher avec Jean-Edouard devant les caméras qui filmaient tout, une séquence culte. Elle explique qu’elle était persuadée que la production avait mis dans le loft des paires homme-femme appelées à matcher. “Quand je suis rentrée dans ce jeu, c’était pour rechercher le grand amour, dit-elle. Pour moi, ils avaient mis ‘un pour une’. Comme je vois que Steevye ne me correspondait pas, Aziz et Christophe non plus, je me suis dit que celui qui me correspond, c’est Jean-Edouard. Donc c’est lui mon âme sœur.”

Elle confie avoir eu un coude de foudre. “Jean-Edouard, il est trop beau. […] Je me suis dit celui-là, il est pour moi. C’était obligé.” Tout a ensuite été très vite. “Même pas au bout d’un soir, il y a eu une soirée un peu alcoolisée. On s’est vite retrouvé en maillot de bain dans la piscine et on s’est vite embrassé. Nos mains se sont vite baladées. Après, on est allé se balader dans la chambre, plus intimement.”


À la clé pour Loana, il y aura tout sauf la grande histoire d’amour tant recherchée par la candidate. “Pour moi, notre couple avait été sélectionné par rapport à nos caractères. Je me suis vite rendu compte, dès le lendemain, que ce n’était pas le cas.” Immense désillusion, elle constate que Jean-Edouard l’ignore totalement. Elle confesse être restée amoureuse de lui tout le long du jeu et en avoir terriblement souffert : “C’est horrible d’être amoureuse de quelqu’un qui ne vous aime pas et que vous voyez tous les jours du matin au soir."