La chanteuse est accusée de pratiques commerciales déloyales par une association.

Peut-on tout se permettre quand on s’appelle Rihanna, qu’on est une star planétaire et qu’on compte plus de 79 millions de followers sur Instagram ? La réponse est évidemment non. Et surtout, on ne badine pas avec la loi.

Une organisation de défense des consommateurs affirme avoir reçu plusieurs plaintes en provenance de personnes ayant fréquenté le site de la marque de lingerie de la chanteuse, Savage X Fenty. Selon Truth In Advertising (Tina), les clientes en question ont souscrit, sans en être averties, un abonnement mensuel d’une valeur de 49,95 dollars. Un autre grief concerne des remises et des prix trompeurs. La marque a balayé du revers de la main ces accusations les qualifiant de "fausses et fondées sur des idées reçues" à propos de l’entreprise.

Tout cela n’a pas l’air de déstabiliser la pop star. Il y a quatre jours, en vue de la Saint-Valentin, elle postait une photo d’elle en tenue très affriolante avec ce commentaire : "Be mine". D’accord, mais à quel prix ?