Nous évoquions dimanche dernier le mariage surprise de la princesse Beatrice d’York avec Edoardo Mapelli Mozzi en la chapelle de Tous les Saints sur le domaine de Windsor après que leur union fixée au 29 mai 2020 ait dû être annulée en la chapelle du Palais Saint James à Londres pour cause de coronavirus.

La princesse et son époux ont fait le choix d’attendre pour diffuser cinq photos afin de laisser tout le protagoniste du jour au vétéran de guerre et héros national le Colonel Tom Moore (100 ans) qui le même jour a été anobli par la reine Elizabeth dans les jardins du château de Windsor.

Les mariés ont pu compter sur leurs plus proches dont la reine Elizabeth et le duc d’Edimbourg venus en voisins. La cérémonie a duré juste 30 minutes. Wolfie, le fils d’Edoardo était de la partie.

Le bouquet de fleurs composé de jasmin, myrtes et roses a été réalisé comme la très belle décoration florale de l’entrée de la chapelle par Patrice Van Helden.

Le contexte de ce mariage était fort délicat entre la pandémie et le prince Andrew, père de la mariée, dans l’œil du cyclone de l’affaire Epstein et de la justice américaine. Aussi, aucune photo ne montre la princesse avec ses parents. Parmi les cinq clichés réalisés par Benjamin Wheeler, on ne voit que les mariés et sur l’un d’eux la reine Elizabeth et le duc d’Edimbourg.

La souveraine qui avait déjà fait un geste envers sa petite-fille contrainte à un mariage minimaliste en lui ouvrant les jardins de Buckingham pour la réception prévue en mai, a prouvé tout son attachement à Beatrice en lui prêtant robe et diadème. Tout un symbole très fort.

La robe de Beatrice est en fait une robe de soirée vintage d’Elizabeth II portée dans les années 60 à au moins trois reprises dont à la première du film Lawrence d’Arabie et pour une ouverture de session parlementaire. Elle est la création de Norman Hartnell qui a longtemps habillé la reine et qui a notamment confectionné sa robe de mariée en 1947, la robe de son sacre en 1953 et la robe de mariée de la princesse Margaret en 1960. Elle a été réarrangée par le styliste Stewart Parvin et la conseillère particulière de la reine, Angela Kelly en ajoutant des manches ballon. On distingue sur la taille des incrustations de cristaux.

Dans ses cheveux, la princesse âgée de 32 ans, portait un diadème très cher au cœur d’Elizabeth II. Le diadème dit "fringe" composé de 47 aiguilles en diamants, lui a été offert pour ses noces par sa mère. La souveraine l’a porté le jour de son mariage et l’a ensuite prêté à sa propre fille la princesse Anne pour ses noces en 1973.

La poignée de convives a ensuite gagné les jardins de Royal Lodge, la résidence du prince Andrew sur le domaine de Windsor, où vit aussi Sarah Ferguson.

Un mariage princier sans calèche, sans transmission télévisée, sans public, sans photos de l’assistance mais un mariage empreint de beaucoup de belle simplicité et de gestes symboliques de la reine Elizabeth envers sa petite-fille.

 
 
© AFP
 
© AFP