Peut-on commencer à parler d'annus horriblis ? Éclaboussée malgré elle par les frasques de son époux Juan Carlos, la reine Sofia s'est efforcée de garder la tête haute. À 81 ans, la Grecque en a vu d'autres, mais cet été 2020 est, il faut bien le reconnaître, particulièrement éprouvant. Et dans cette tragédie, elle doit désormais faire face à un nouvel acte douloureux.

Le magazine Hola nous apprend en effet que les tombes de ses parents, Paul de Grèce et la princesse Frederika de Hanovre, ont été vandalisées en Grèce. La croix du mausolée qui abrite leur dépouille dans l'ancien palais royal de Tatoï, au nord d'Athènes, a été brisée en trois morceaux. Déjà mobilisées, les autorités vont la remplacer dans les plus brefs délais affirme la presse espagnole. Récemment, la reine Sofia se ressourçait au palais de Marivent, à Majorque, en compagnie de sa soeur Irène, véritable pilier durant cette période trouble.