La résidence dite de villégiature destinée au Premier Ministre.

C’est à la faveur de la convalescence du Premier Ministre britannique Boris Johnson (qui se remet de son hospitalisation pour cause de coronavirus) que l’on a (re) découvert l’existence de Chequers Court, la résidence dite de villégiature destinée au Premier Ministre.

Chequers Court est un manoir du 16ème siècle situé à Ellesborough dans le Buckinghamshire, à une soixantaine de kilomètres de Londres.

Le manoir a été entre les mains de différentes familles de l’aristocratie anglaise jusqu’à son acquisition en 1912 par le vicomte Arthur Lee. Le nouveau propriétaire fit des travaux importants et consacra aussi une attention particulière aux jardins.

Il transforma la demeure en hôpital pour l’armée au cours de la Première Guerre Mondiale. Chequers fut ensuite utilisé comme maison de revalidation pour les soldats.

Chequers compte une importante bibliothèque, non accessible au public, dont un journal de l’Amiral Nelson.

Sans postérité, le vicomte et la vicomtesse Lee décident de mettre Chequers en vente. Le Premier Ministre de l’époque David Lloyd George se montre intéressé et après de longues tractations le bien est finalement donné à la nation.

Depuis 1921, les chefs de gouvernement successifs viennent y passer des vacances. Sir Winston Churchill y célébra trois réveillons de Noël. Des chefs d’Etat y ont été reçus par leur homologue anglais : George Bush, Vladimir Poutine, José Maria Aznar,…

En octobre 1970 lors de la visite du président américain Richard Nixon en Angleterre, c’est le manoir de Chequers qui est choisi comme lieu de rencontre avec la reine Elizabeth et le duc d’Edimbourg.

C’est aussi à Chequers Court que le gouvernement alors présidé par Theresa May s’est réuni en juillet 2018 pour examiner le livre blanc dit "plan de Chequers" sur les relations du Royaume-Uni avec l’Union européenne après le Brexit.