Dans une longue interview au magazine Elle France, elle parle de l'anorexie qu'elle a dû affronter plus jeune. Aujourd'hui, elle se sent "très fière de ses progrès".



En exclusivité, Karl Lagerfeld a photographié pour le Elle France la fille de 17 ans la plus photographiée et suivie de la planète : la boudeuse Lily-Rose Depp. Un moment de complicité entre le styliste-photographe qui l'a connue toute enfant et qui estime qu'elle ne ressemble pas à ses parents et a plutôt bien mené sa barque jusqu'à présent sur les flots tumultueux de la célébrité.

Dans cette interview, Lily-Rose s'est confiée assez abondamment et a offert une image très contrastée de sa personnalité : poussin filiforme qu'on a envie de protéger et jeune fille décidée qui maîtrise parfaitement ce qu'elle veut montrer ou pas. Un exemple ? Lors du shooting photo, alors qu'on lui demande de sourire un peu plus, elle lance un cinglant : « Si c'était cette image que j'avais voulu donner de moi au monde, je ne vous aurais pas attendus. »

La jeune actrice en devenir se penche sur sa carrière, une façon pour elle de devenir tout ce qu'elle aurait voulu être petite fille et de s'affranchir d'elle-même; sur ses rapports avec ses parents qui l'ont protégée et comprennent très bien qu'elle ne poursuive plus ses études désormais et sur son corps aussi.

Car Lily-Rose est maigre... et les commentaires sur sa maigreur la perturbent régulièrement. "Je vois toujours ces commentaires sur Instagram : « Elle ne mange pas », « Elle est anorexique », etc. Ça m'attriste parce que je l'ai été plus jeune et ça a été dur d'en sortir. Tous ceux qui ont été confrontés à cette maladie savent à quel point c'est difficile d'en revenir. Ça fait longtemps que j'essaie de grossir, j'ai été suivie et je suis très fière de mes progrès. Aussi, ça me rend triste que l'on puisse penser que j'envoie ce message aux jeunes filles. Aujourd'hui, je suis bien avec mon corps et, comme je le disais en début d'interview, les gens ne me connaissent pas", conclut-t-elle.


© Reporters
© Reporters
© Reporters