A la place, elle devra réaliser des travaux d'intérêt général, notamment à la morgue de Los Angeles


LOS ANGELES La starlette américaine Lindsay Lohan a été condamnée mercredi à Los Angeles à 30 jours de prison, assortis d'un strict programme de travaux d'intérêt général, pour violation de sa liberté surveillée dans des affaires de vol et de conduite en état d'ivresse. L'actrice de 25 ans, qui doit honorer ces jours-ci des engagements professionnels, a obtenu un délai d'une semaine et devra se présenter d'elle-même à la prison le 9 novembre pour y purger sa peine.

La jeune femme n'a pas cherché à contester ses fautes et a reconnu la violation de sa liberté conditionnelle, pour avoir manqué plusieurs rendez-vous dans un centre social pour femmes, où elle devait effectuer des travaux d'intérêt général après sa condamnation en mai pour le vol d'un collier.
La juge, qui est apparue plus compréhensive que lors de la précédente audience, a laissé à Lindsay Lohan le choix entre une peine de 300 jours de prison ou une peine réduite de 30 jours assortie d'un programme très strict de travaux d'intérêt général.

"C'est ce que j'appelle mettre les clés de la prison entre les mains de l'accusée", a déclaré la juge. La starlette a opté pour la seconde proposition. Elle devra se présenter devant la cour une fois par mois --14 décembre, 14 janvier, 15 février et 29 mars-- et réaliser entre chaque audience 12 jours de travaux d'intérêt général à la morgue de Los Angeles et 4 séances de psychothérapie (17 jours et 6 séances sur le dernier mois et demi).

© La Dernière Heure 2011