Loana parle du suicide du candidat de Secret Story et revient sur ses problèmes de poids. “Je n’ai plus le corps de Casimir”

PARIS Elle a beau être dans le creux de la vague depuis des années, Loana continue de faire la une des magazines people. Pour les plus mauvaises raisons qui soient : ses tentatives de suicide à une époque et, maintenant, ses problèmes de poids, sa balance ayant une fâcheuse tendance à jouer au yo-yo !

Dans le dernier numéro de Voici , la première gagnante du Loft revient sur le suicide cet été de F.-X., le candidat de Secret Story et Carré Viiip qui s’est jeté sous les roues d’une voiture début août. “En apprenant son suicide, j’ai pleuré. J’aurais pu être à sa place. J’étais proche de lui. Quand j’ai grossi, je l’ai perdu de vue. Je le regrette car mon rôle aurait été de le protéger.”

Des déclarations tout de même un peu surréalistes, car si on comprend que cette mort ait pu l’affecter, on se demande bien en quoi Loana, qui a déjà du mal à remonter la pente sans la redescendre immédiatement après, aurait pu être d’une quelconque aide à ce pauvre F.-X.

L’autre gros sujet de conversation, c’est évidemment son poids, qui l’a rendue méconnaissable ces derniers mois. Une fois de plus, elle se veut rassurante dans l’interview. “J’ai dégonflé, je n’ai plus le corps de Casimir. Je faisais 110F de poitrine, j’en suis à 100C maintenant !” Elle confie également que son physique lui a valu de faire l’objet de quolibets des autres candidats lors de sa participation à l’émission Les anges de la télé-réalité , diffusée au printemps dernier. “J’ai surtout essuyé les blagues sur les grosses. Quand j’allais dans la piscine, Sofiane et d’autres candidats s’écriaient Attention ! Il va y avoir un tsunami !”

C’est beau la confraternité. Mais bon, il est vrai qu’on parle de candidats de télé-réalité dont l’intelligence est quand même souvent en option. Difficile de les imaginer faire preuve d’un peu de tact avec celle qui fait désormais figure d’ancienne. Et qui confie pour le futur rêver d’un “mariage avec une robe blanche, d’un bébé et d’une villa.” C’est tout le bonheur qu’on lui souhaite, même si on a comme le pressentiment, la connaissant, qu’elle n’est pas au bout de ses peines…



© La Dernière Heure 2011