People

Déjà empêtré dans des problèmes financiers abyssaux avec sa société de production Eurocorp et à peine débarrassé d’une plainte classée sans suite pour viol, le réalisateur du Cinquième élément est à nouveau traîné devant les tribunaux.

L’histoire prêterait à rire si elle ne risquait pas de lui coûter cher. La faute aux cerfs arpentant ses terres de La Trinité-des-laitiers dans l’Orne. Il refuse de les tuer ou empêche la chasse alors que ceux-ci sont jugés responsables de la destruction de récoltes. Des dégâts qui obligent les chasseurs de la région à payer des indemnités et des frais de justice aux agriculteurs du coin.

Trop c’est trop a jugé la Fédération départementale des chasseurs de l’Orne qui réclame à Luc Besson la coquette somme de 122 198 euros rapporte Le Parisien.

"Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille" , disait Jacques Chirac en paraphrasant Michel Audiard…