L’actrice n’avait plus donné de nouvelles depuis une semaine


PARIS Dans la nuit du 6 au 7 octobre, Mallaury Nataf avait été délogée du porche parisien sous lequel elle dormait en compagnie de son fils, de trois ans. Emmenée au commissariat, elle avait refusé l’aide des services sociaux, avant de s’envoler dans la nature. Quant au petit Shiloh, il avait été placé dans un foyer d’accueil.

Depuis, l’ancienne star du Miel et les abeilles n’avait pas donné de signe de vie, provoquant l’inquiétude de ses proches. Mallaury est finalement sortie de sa réserve en se rendant dans les locaux du journal 20 Minutes .

“Je ne parle qu’aujourd’hui parce que j’ai pris une semaine pour digérer le fait que mon fils m’a été enlevé, que c’est la seconde fois, qu’il a trois ans, c’est un petit bébé. Je suis allée le voir lundi. Il m’a fallu la nuit pour digérer. Mon fils est dans un palais maintenant, mais dans lequel la mère ne peut voir son enfant que 1 h 30 par semaine ”, se plaint-elle.

Celle qui dit vivre dans la rue depuis 72 jours a également tenu à dénoncer le système social français. “À partir du moment où vous n’avez plus d’argent dans ce pays, vous devenez un pestiféré. Les gens ne veulent même pas vous serrer la main, des fois que ça s’attrape. Comme rien n’a bougé depuis un an, je suis venue informer les Français à travers mon cas de l’énorme problème qu’il y a dans la filière sociale. Nos services sociaux travaillent dans le vide.

L’urgence, c’est de parler à la presse pour rétablir ce qui a été dit de faux, notamment répondre à ceux qui m’ont accusée d’avoir menti ou utilisé les médias pour me refaire une santé artistique et financière. L’autre urgence, c’est de m’occuper de récupérer la garde de mon fils avec mon avocat, et il faudra ensuite que je trouve un boulot ”, avance Mallaury qui ne désespère pas de récupérer la garde de son fils cadet. Elle désire aussi quitter rapidement la France pour s’installer aux États-Unis.

Des rêves qui semblent actuellement un peu démesurés…

© La Dernière Heure 2012