Le 30 septembre dernier, Marion Cotillard célébrait ses 45 ans. L’occasion pour l'actrice de publier un souvenir d’enfance sur son compte Instagram.

Il s'agissait d'une photo d’elle petite, le torse nu. Pour Instagram, ce dernier détail justifiait une suppression de la photo de sa plateforme. L'actrice a alors réagi et montré son mécontentement : "5 jours après avoir posté une photo de moi enfant pour remercier les gens de m’avoir souhaité mon anniversaire... ceci est arrivé... On vit une époque formidable. Hasta la vista @instagram", conclut-elle agacée. 

Après la première plainte de l'actrice, c'est au tour de son mari de s'insurger : "Non mais vous êtes sérieux @instagram ? Vous avez vu la photo que vous censurez ? On marche sur la tête ! On voit à peine ses épaules... c'est quoi la prochaine étape ? On parle des très nombreux comptes avec des gonzesses a poils qui montrent leur cul...", a-t-il publié mercredi soir, sur son insta.

Dans la suite de son message on peut également lire: "Est ce que c'est parce que ce sont des comptes sponsorisés qui vous payent, que vous fermez vos gueules ? En gros il faut qu'elle vous donne combien @marioncotillard pour poster une photo d'elle enfant pour un anniversaire sans que vous qualifiez cela comme de la nudité enfantine..."

Il a ensuite enchéri en évoquant les comptes de certaines instagrammeuses qui n'hésitent pas à mettre leur physique avantageux en avant: "Il faut mettre que des photos en doudoune en fait ? Du coup il va falloir que vous remettiez quelques culottes à vos gagneuses ! A bon entendeur salut ! #vousavezfachemanman #moileprochain #mondedefous.", a-t-il conclu sur son post instagram.

Il est alors probable que Guillaume Canet fasse le même geste que son épouse, qui avait laissé un "hasta la vista @instagram" sur son premier post. 

Affaire à suivre...