La princesse Märtha Louise de Norvège a fait part de sa vive douleur ainsi que celle de ses filles dans une lettre diffusée à la presse norvégienne et sur les réseaux sociaux.

Celle qui fut l’épouse de l’écrivain Ari Behn qui a mis fin à ses jours à Noël dernier, parle de la dépression qui a emporté l’écrivain mais exprime à quel point ses filles et elles-mêmes sont ravagées par sa mort. La princesse évoque le suicide de son ex-époux sans le nommer, et parle de sa "maladie invisible" qui l’a envahi de plus en plus. Märtha explique que cette dépression a disparu progressivement et que, ses filles comme elles et toute sa famille étaient persuadés que cela irait de mieux en mieux. "Ta famille s'est battue pour toi. Ils ont été là pour toi jour et nuit", insiste-t-elle.


Dans son long message, la mère des 3 filles d'Ari Behn parle surtout du trou béant et de la douleur sans fond qu'elles ressentent : "Tu étais un père chaleureux, drôle, sage et bon pour tes filles", "tes commentaires drôles, tes fins points de vue, ton ton poétique, tes compliments débordants, le grand amour que tu avais pour elles» nous manquent. Cette lettre si émouvante se termine ainsi : "Personne ne pourra jamais te remplacer pour nos belles filles", "Tu nous manques et continueras de nous manquer profondément, Ari. Et je suis triste que tu n'aies jamais vraiment compris à quel point tu étais aimé".

La princesse Märtha Louise de Norvège vit désormais depuis quelques années avec le chaman californien Durek Verrett. Lui aussi s'est exprimé avec tristesse sur son compte Instagram concernant la mort soudaine d'Ari Behn.