L'écrivain Ari Behn a mis fin à ses jours à 47 ans.

C'est une femme profondément endeuillée qui a pris la parole sur Instagram. Sans filtre, Märtha Louise de Norvège y a partagé toute sa peine après le suicide d'Ari Behn, l'homme qui a partagé sa vie de 2002 à 2017. Les obsèques de l'écrivain de 47 ans, retrouvé sans vie le 25 décembre, ont eu lieu à Oslo le 3 janvier. Ensemble, ils ont eu trois filles, Maud Angelica (16 ans), Leah Isadora (14 ans) et Emma Tallulah (11 ans).

"La maladie invisible a pris le dessus"

"Cher Ari, Nous étions supposés être ensemble pour célébrer Noël cette année. Nous attendions tous cela avec impatience. Nous sommes si tristes et avons le cœur brisé de t'avoir perdu, parce que tu étais un papa chaleureux, drôle, sage et bon avec ses filles, et il leur manque tellement", a-t-elle écrit dans sa lettre avant d'évoquer la santé mentale de plus en plus fragile de son ancien mari.

"C'est si douloureux de penser que tu voulais quitter la Terre. Nous éprouvons tous une profonde souffrance et de la douleur. La maladie invisible a pris le dessus de plus en plus, et cela a grandement affecté ta santé mentale. Durant longtemps, nous t'avons vu disparaître petit à petit, mais nous sommes accrochées à l'idée que tout irait bien", a-t-elle ajouté, affectée, dans des propos traduits par Madame Figaro. "Ta famille s'est battue pour toi. Elle était là jour et nuit pour toi. Tu nous manques et continueras de nous manquer profondément, Ari." Depuis le mois de mai 2019, la fille du roi Harald V et de la reine Sonja a refait sa vie avec Durek Verrett, un chaman américain. Ce dernier s'est refusé à tout commentaire par respect pour le défunt.