Dans les années 1990, il était impossible d'ouvrir un magazine sans tomber sur Linda Evangelista sur le papier glacé. La Canadienne à la beauté si particulière et à la photogénie unique faisait partie des top models incontournables tout comme Noami Campell, Cindy Crawford ou encore Christy Turlington. Depuis quelques années, le mannequin se faisait rare, voire invisible. Et il y a une bonne raison à cela.

"Brutalement défigurée"

Sur Instagram, l'ancienne superstar de la mode de 56 ans a révélé qu'elle vivait en ermite depuis cinq années suite à une série d'interventions chirurgicales ratées. "À mes followers qui se demandent pourquoi je n'ai pas travaillé alors que la carrière de mes collègues battait son plein, sachez que j'ai été brutalement défigurée par la procédure CoolSculpting de Zeltiq (un traitement à base de cryolipolyse, Ndlr) qui a eu l'effet inverse des promesses faites", a-t-elle écrit avec émotion ce 23 septembre. En proie à une hyperplasie adipeuse paradoxale, elle a vu ses cellules graisseuses augmenter au lieu de diminuer, et elle se retrouve désormais "méconnaissable" et "difforme". Conséquence : elle a entamé un "cycle de dépression, de tristesse profonde et de dégoût de soi", devenant une "recluse" au fil du temps. 

Linda Evangelista, qui va intenter un procès, a reçu une immense vague de soutien, de Gwyneth Paltrow à January Jones en passant par toutes ses amies mannequins.