People La duchesse de Sussex qui vit dans un nouveau pays loin de ses amis est jetée en pâture par son propre père.

La duchesse de Sussex continue à accomplir ses engagements officiels malgré sa grossesse. Elle accompagnera d’ailleurs son époux le prince Harry lors d’un déplacement au Maroc du 23 au 25 février. Mais ce n’est hélas pas pour son agenda d’activités que la duchesse est à nouveau au centre de tous les regards mais bien en raison d’un nouvel épisode de l’affrontement familial avec son père par médias interposés.

Les frasques de Thomas Markle avant le mariage sont restés dans les mémoires : une fausse paparazzade le montrant se préparant pour son voyage à Londres (alors qu’il était de mèche avec le photographe moyennant paiement), sa vraie/fausse opération cardiaque l’empêchant de prendre l’avion et ensuite des flots de reproches quant au fait d’être ignoré.

Thomas Markle a toujours affirmé ne plus être en mesure d’entrer en contact avec sa fille et son gendre (qu’il ne connaît pas), appelant même Elizabeth II à l’aider !

Des amis proches de Meghan ont donc choisi de briser le silence et de se confier à la presse. Thomas Markle a bien la possibilité d’entrer en contact avec sa fille mais il ne le fait pas. La duchesse lui a d’ailleurs écrit en août dernier, une lettre très poignante qui résume à elle seule la détresse de la jeune femme face aux interviews répétées de son père.

Meghan lui reproche son manque de discrétion, de livrer en pâture de fausses allégations et de lui briser le cœur. Thomas Markle lui répondit cet été qu’il souhaitait/exigeait une séance de photos avec elle et le prince Harry pour démontrer au monde leur belle harmonie, ce qui a laissé Meghan, selon ses amis, totalement dévastée.

Suite aux confidences de ses amis proches tonitruant que Meghan est restée la même jeune femme attentionnée et attentive, simple et naturelle, qui cuisine elle-même pour son époux dans leur cottege de Kensington avant leur déménagement vers Frogmore, Thomas Markle en a remis une couche en donnant la lettre à la presse pour, selon lui, montrer que le ton de Meghan n’était pas si angélique que cela…

Après avoir subi une très intense campagne affirmant qu’elle avait semé la zizanie entre les frères William et Harry et sa mésentente supposée avec Kate, voici que la duchesse de Sussex doit continuer à faire face aux incessantes déclarations de son père et de membres de sa famille avec qui elle n’avait apparemment pas de contact depuis de longues années.

L’acteur George Clooney qui a assisté au mariage de Harry et Meghan, a pris la défense de son amie, soulignant que la presse avait déjà à l’époque creusé la tombe de Diana. Une attaque très peu appréciée par les médias britanniques qui répliquent en expliquant que dans le cas de Meghan, c’est sa propre famille et en l’occurrence son père qui sont ses fossoyeurs.

On imagine la terrible pression médiatique de base déjà que pour être l’épouse du prince Harry mais cette guerre médiatique larvée n’arrange rien. Meghan continue à apparaître toujours très souriante et attire l’enthousiasme du public lors de ses sorties mais on peut clairement supposer que derrière les murs du palais le comportement de Thomas Markle soit très loin de plaire.

C’est probablement cela le plus dur à vivre pour la duchesse de Sussex qui vit dans un nouveau pays loin de ses amis : être jetée en pâture par son propre père…