Cette phrase, Omarosa Manigault Newman, une ex-employée de Donald Trump, l'avait déjà écrite dans son livre "Unhinged". Mais, depuis la défaite du républicain, la jeune femme ne cesse de faire le tour des médias afin de réaffirmer que le mariage des Trump bat de l'aile. "Si elle avait divorcé pendant son mandat, il aurait trouvé un moyen de lui faire payer", ajoute-t-elle, convaincue que le divorce est pour bientôt.

Il faut dire que tout le mandat de Donald Trump a été émaillé de plusieurs incidents où l'on voit sa femme le repousser en public. Pire, le jour où il a été élu, Melania aurait tout simplement fondu en larmes. "Elle ne s'attendait pas à ce qu'il gagne", ont expliqué plusieurs observateurs. Lorsqu'il a emménagé à la Maison-Blanche, sa femme, elle, a mis plusieurs mois à le rejoindre, alimentant encore les rumeurs de dispute entre les deux. Mais, selon Stephanie Wolkoff, une proche du couple, Melania aurait en réalité renégocié son contrat de mariage pour assurer à son fils Barron la même part du gâteau que les autres enfants de l'homme d'affaires. 

A l'heure actuelle, la Première dame a toujours démenti les rumeurs de mésentente avec son mari. Pourrait-elle en dire plus lorsqu'il ne sera plus président? Il y a bien peu de chance. Lors du divorce avec sa deuxième femme, Donald Trump lui avait imposé un "code de silence" en l'empêchant d'accorder la moindre interview ou de publier le moindre livre le critiquant. Selon des sources bien informées, l'ex-mannequin aurait signé le même document. 

Pour rappel, Melania et Donald Trump sont mariés depuis 15 ans. Ensemble, ils ont eu un fils Barron William Trump.