L'interprète de "Thriller" aurait laissé une ardoise de 101.926,66 dollars

LOS ANGELES Le chanteur américain Michael Jackson a réglé ses arriérés de 100.000 dollars au titre de médicaments non payés à une pharmacie de Californie qui affirmait que ce dernier n'avait pas réglé une dette.

Un porte-parole du chanteur a indiqué vendredi soir dans un communiqué que la facture avait été réglée. "Le problème a été réglé à l'amiable", a déclaré le porte-parole.

Selon une plainte déposée mercredi à Los Angeles, Mickey Fine Pharmacy, officine installée à Beverly Hills, la ville des stars dans l'ouest de la mégalopole californienne, assurait que l'ex-"roi de la pop", qui s'est fourni chez elle pendant deux ans, avait cessé de la payer depuis la mi-2005.

L'interprète de "Thriller" aurait ainsi laissé une ardoise de 101.926,66 dollars, selon la plainte dont le texte a été mis en ligne par le site internet TMZ.com.
Le chanteur a quitté son ranch californien de Neverland et a vécu principalement à Bahreïn, dans le Golfe, depuis son acquittement en juin 2005 dans une affaire d'attouchements sexuels sur mineur, pour laquelle il risquait près de 20 ans de prison.

Virtuellement retiré du monde pendant un an, Michael Jackson a continué à faire la une des journaux, notamment en raison de ses difficultés financières.
En mars 2006, il avait échappé de peu à des sanctions du département du travail de Californie pour défaut de paiement de salaire et de charges sociales aux employés de Neverland.

En avril, le chanteur avait également dû restructurer des dettes, de 270 millions de dollars, selon le New York Times et le Los Angeles Times, en offrant à Sony une option d'achat sur une partie de son prestigieux catalogue musical, qui inclut notamment des chansons des Beatles.