Michel Cymes a souhaité montrer l'exemple. Ainsi, le 6 janvier dernier, lui et une poignée d'autres célébrités ont eu l'occasion de se faire vacciner au centre hospitalier d’Aulnay-sous-Bois en présence du ministre de la Santé français Olivier Véran. Un moment que le célèbre médecin a réalisé devant les caméras pour envoyer un message à tous les réfractaires au vaccin.

Suite à cette vidéo, Michel Cymes a été contacté par de nombreuses personnes, désireuses elles aussi de se faire vacciner. "J’ai eu plein d’amis qui étaient sceptiques, qui ne voulaient pas se faire vacciner, qui disaient :Ouais, on va pas servir de cobaye’. Et les mêmes me disent aujourd’hui: ‘Est-ce que t’as pas un moyen d’accélérer pour que je puisse me faire vacciner?’ Non, il n’y a pas de passe-droit", affirme-t-il lors d'une interview pour Purepeople.

Parmi ces personnes, le médecin explique qu'il y avait des gens très célèbres, qui ne sont pas dans les plus de 75 ans ou les plus de 50 ans soignants, les conditions nécessaires pour être actuellement vacciné en France. "Ils m’ont dit: ‘Tu pourrais pas essayer de m’avoir...’. Bien sûr, je dis non, mais surtout, je ne pourrais même pas. C’est impossible”.

Je me suis fait vacciner, car j’exerce encore avec des publics fragiles, donc je ne veux pas prendre de risques. Et quand on a la chance d’avoir la confiance des gens, il faut s’en servir, on a un devoir d’exemplarité”, a-t-il expliqué à l’AFP.