Le chanteur de 74 ans a été décoré vendredi soir des insignes de commandeur de la Légion d’honneur par Roselyne Bachelot. Bien que cette récompense ait grandement fait plaisir au chanteur, celle-ci était également accompagnée d'une mauvaise nouvelle.

En effet le lendemain, la ministre française annonçait sur Twitter avoir contracté le virus. " À la suite de symptômes respiratoires, j’ai fait un test qui confirme que je suis positive au covid", a-t-elle écrit sur le réseau social.


"J'en ai marre"

De quoi faire de Michel Sardou et de sa compagne, qui ne sont pas encore vaccinés, des cas contacts. "Je ne vous dirai pas que je suis gai comme un pinson, mais je suis en forme. J'attends de me faire tester mercredi. On m'a refilé cette saloperie, en même temps que le titre de commandeur. Je suis commandeur Covid", a d'ailleurs réagi le chanteur dans un entretien accordé au Parisien.

Le chanteur a également tenu à se justifier. "Nous n’étions que trois ! Ma femme, une amie de ma femme et moi. Roselyne Bachelot était juste accompagnée de deux collaborateurs. Je ne voulais pas faire de fête. Je suis prudent et respectueux des règles" explique-t-il au Parisien. "C’est la seule sortie que je me suis permise depuis des mois, vous le croyez ça ? À part un peu l’été dernier, je n’ai pas bougé de la maison depuis un an. Ma femme m’a carrément cloîtré. C’est long, j’en ai marre."

Michel Sardou ajoute qu’il compte se faire vacciner dès que possible : "J’ai un an de moins que l’âge prévu, je n’ai pas de comorbidité, mais j’ai peut-être une possibilité d’avoir une dérogation car on doit me faire un traitement à base de perfusions assez longues – rien de grave, je vous rassure – et il ne peut se faire que si je suis vacciné".