Dans l’émission "Sept à huit", diffusée ce dimanche 2 mai sur TF1, Michel Sardou est revenu sur l'embrouille qu'il a eue avec Johnny Hallyday.

Amis proches, les deux hommes avaient cessé de se parler à partir de 2004 suite à une blague du chanteur des "Lacs du Connemara". Celui-ci s'était moqué de la fille adoptive de Johnny, déclarant: "Maintenant qu’il a un chalet à Gstaad, Hallyday va pouvoir mettre sa Vietcong (NDLR: Jade Hallyday) sur des skis". Une blague sortie en 2004 lors d'un concert à Bruxelles mais qui n'a pas plu au Taulier.

"J'ai été maladroit"

Sur TF1, Michel Sardou est revenu sur cet épisode. "On était deux frères, pendant des années et des années. Et puis on s’est fâchés. Enfin… il s’est fâché", déclare le chanteur, avant d'ajouter: "À cause de moi, je le reconnais. J’ai été très maladroit. J'ai voulu faire une improvisation sur scène qui se voulait moqueuse."

Et quand on lui demande si cette blague ne revêtait pas un caractère raciste, Sardou se défend: "Cela n’a rien à voir avec le racisme. Il avait trouvé que c’était méchant pour ses filles, que je me moquais de ses filles qu’il adorait. Mais il n’y avait pas de racisme là-dedans, même dans mon improvisation, ce n’était pas du tout raciste."