People Omniprésent à la télévision française avec "The Voice", Mika a aussi fait des siennes sur le petit écran en Italie.

L’Italie est désormais un havre de paix pour Mika. Il s’est installé en Toscane où il a acheté une maison et s’est aménagé son studio. Il y a aussi fait des siennes à la télévision. Car il n’a pas qu’animé les soirées de TF1 avec The Voice. Sur la Rai, c’est sa propre émission qu’il avait. "J’étais fou, s’amuse-t-il avec le recul. J’avais décidé d’en faire une comme on les faisait dans les années 1950 ou 60. Mais pour faire cela, j’ai dû doubler le budget avec mon propre argent. (rire) Et plus c’était beau moins nous faisions de l’audience. Plus je faisais des discours pro égalitaires, moins la Rai investissait pour le marketing du programme. "

Il n’a pourtant pas ménagé sa peine avec des journées à rallonge comme on en fait peu. "J’étais sur place dès 8 h du matin, avec les mecs qui nettoyaient, raconte-t-il. J’écrivais pour l’émission et je partais le lendemain à 3 h du matin. Parfois, j’étais tellement crevé qu’avant de recommencer, je dormais quelques heures sur le canapé de ma loge. Les gens fermaient ma porte pour que je ne sois pas dérangé. J’ai vécu ça pendant deux ans avant de dire basta, j’en ai marre. Mais je me suis fait plaisir en le faisant. "

S’il reconnaît s’être retrouvé dans une situation très compliquée avec ce rendez-vous télévisé, il affirme également que cela a stimulé sa créativité. Mais il était temps de l’exprimer autrement. "Tout ça, c’était très bien mais je sais que je peux vivre ces émotions simplement à travers la musique et les tournées. Et c’était maintenant le moment de le faire."