People

L'actrice a décidé de se confier sur sa vie privée : après des années difficiles, elle a un nouvel homme dans sa vie et avec sérénité, tourne la page Vincent Cassel.


Monica Bellucci a toujours préféré l'ombre à la lumière concernant sa vie privée. Derrière son petit sourire de Joconde, elle ne laisse rien filtrer. De sa séparation d'avec Vincent Cassel, elle a à peine parlé; devant la relation de son ex avec une bombe de 19 ans, elle ne cille pas.

Et pourtant, on la sentait parfois malheureuse, mélancolique... Célibataire depuis 4 ans, l'actrice de 52 ans ne squattait pas les pages people de ses frasques. Inter­ro­gée par Paris Match, ces jours-ci, elle s'est laissée aller à la confidence : « À 52 ans, je suis une autre femme. J’ai un homme dans ma vie ».

La mère de Déva et Léonie revient même sur les années précédentes qui ont été loin d'être évidentes : après sa séparation, "j’étais complè­te­ment perdue. Tout ce que j’avais construit avait volé en éclats du jour au lende­main. Après une rela­tion de presque vingt ans, je devais recons­truire ma vie. Ce n’était pas évident".

Elle décide de se focaliser sur l'éducation et la présence auprès de ses enfants et de travailler sur elle, car d'après elle, "on ne peut évoluer qu’à travers des crises person­nelles". Car Monica Bellucci semble être tombée de haut : "Pour que la vie soit douce, pour survivre tout court, pour ne pas souf­frir, on peut occul­ter certaines choses et ne voir que les belles, jusqu'au jour où l'on réalise qu'on est entouré, jusque dans son inti­mité, de personnes qui ne sont pas forcé­ment béné­fiques pour vous", raconte-t-elle.

En revanche, la pulpeuse actrice ne se livre pas sur qui est l'homme qui a fait battre son coeur à nouveau. EN tout cas, ne cherchez pas un jeune premier a priori : "Je trouve qu’un homme qui a des rides est plus inté­res­sant, les signes du temps sur son visage et sur son corps me plaisent », explique t-elle. « Car ce qui le rend sexy, c’est son vécu. à travers les frois­se­ments du corps, on voit mieux l’âme", s'est-elle plus à décrire.

Le verra-t-on à son bras, elle qui va devenir la maîtresse de cérémonie du 70e festival de Cannes ?

© Reporters

A Monaco pour le Festival du Film de Monte Carlo, en mars 2017