C’est en 2000 que le prince Nicolas, troisième enfant et deuxième fils du roi Constantin et de la reine Anne-Marie, fait la connaissance à Gstaad en Suisse de Tatiana Blatnik.

Nicolas est né en 1969 à Rome où la famille royale s’était installée après le départ en exil de 1967. Après l’Italie, le roi Constantin et les siens s’installent brièvement au Danemark où la souveraine la reine Margrethe n’est autre que la sœur aînée de la reine Anne-Marie.

Le prince Nicolas poursuit sa scolarité à Londres où ses parents ont fondé le Collège hellénique pour les enfants de la diaspora. En 1981, il foule brièvement pour la première fois le sol de sa patrie à l’occasion des funérailles de sa grand-mère paternelle la reine Frederika.

L’été, il retrouve ses cousins Felipe, Elena et Cristina d’Espagne pour des vacances à Palma de Majorque. La reine Sophie d’Espagne, est en effet la sœur de son père.

Il a étudié les relations internationales à l’université de Brown aux Etats-Unis puis travaillé pour différents médias dont Fox News. Il se réoriente vers le secteur bancaire avant d’intégrer à Londres le secrétariat de son père.

Tatiana Blatnik est née à Caracas au Vénézuela. Elle est la fille de Boris Blatnik, un industriel d’origine slovène et de Marie Blanche Bierlin. Cette dernière se marie ensuite avec un financier vénézuélien Atilio Brillembourg. Le père de Tatiana décède en 1986. Elle grandit en Suisse où elle est scolarisée au prestigieux collège l’Aiglon. Elle poursuit son cursus universitaire aux États-Unis, étant diplômée en sociologie avant de travailler dans les relations publiques pour la styliste Diane von Fürstenberg.

Pendant presque 10 ans, Nicolas de Grèce et Tatiana Blatnik vont apparaître ensemble aux grands événements du Gotha notamment au mariage de la princesse héritière Victoria de Suède ou au baptême des enfants du prince héritier Frederik de Grèce.

Les fiançailles sont finalement annoncées en 2010 à la grande joie du roi Constantin et de la reine Anne-Marie au yacht club d’Athènes. L’exil étant levé pour la famille, c’est donc le premier mariage sur le sol grec depuis l’union des souverains en 1964 ! C’est l’île de Spetsès qui accueille trois jours de réjouissances. Les familles de Danemark et Espagne sont là comme l’impératrice Farah d’Iran ou Madeleine de Suède qui se charge d’organiser une petite soirée la veille du mariage.

Trois ans plus tard, le couple fait le choix de quitter Londres et de s’installer à Athènes. Tous les deux ont été très actifs au sein d’organisations caritatives au moment où le pays connaissait une grave crise économique.

La princesse Tatiana qualifie son époux de "son roc". Le couple n’a pas d’enfant. Tatiana est très proche de ses neveux et de sa mère qu’elle a enfin pu retrouver à Athènes après de longs mois de confinement.