Elle a un patronyme de bête, un corps de (vachement) belle. Elle le montre allègrement, en ce moment dans le magazine GQ , version indienne. Nicole Scherzinger, leader des Pussycat Dolls (le dernier girls band à vendre des disques, si l’on a bien compté) et accessoirement compagne du véloce Lewis Hamilton (pilote de Formule 1), a tout fait tomber, sauf le microshort. On sent que ces messieurs vont soudainement maudire cette longue chevelure d’ébène…



© La Dernière Heure 2011