People Edward est le seul enfant de la Reine dont le premier mariage a tenu.

Vingt ans déjà que le prince Edward, quatrième et dernier enfant de la reine Elizabeth et du duc d’Edimbourg, épousait Sophie Rhys-Jones née à Oxford en 1965. Le prince avait rencontré pour la première fois sa future épouse en 1987. Ce n’est qu’en 1993 que leurs destins se croisent à nouveau lors d’un match de tennis caritatif.

Sophie Rhys-Jones travaille alors comme relations publiques pour une station de radio. 1993, c’est juste l’année après les séparations retentissantes des frères du prince Edward, les princes Charles et Andrew et du remariage de sa sœur la princesse Anne. Autant dire que le prince Edward va bien prendre son temps avant de convoler avec Sophie.

Presque six ans de relation sentimentale avant l’annonce des fiançailles en janvier 1999. Pendant ces années, Sophie a fait son trou au sein de la famille Windsor où elle est particulièrement appréciée par la reine et le prince Philip.

À cette époque, Sophie porte une coupe de cheveux qui la fait ressembler à la princesse Diana qu’elle n’a jamais rencontrée. Le mariage est célébré en la chapelle Saint George à Windsor. On est loin des fastes des unions des princes Charles et Andrew en 1981 et 1986 en la cathédrale Saint Paul et en l’abbaye de Westminster. Le couple est titré comte et comtesse de Wessex. Tous deux poursuivent leurs vies professionnelles : le prince dans l’audiovisuel et son épouse dans la communication.

En 2001, Sophie de Wessex se fait piéger. Elle est enregistrée par un pseudo-client à qui elle fait des confidences sur son appréciation des membres de la famille royale et de personnalités. Sophie en fait des tonnes pour plaire à son client et ne se prive pas d’être irrespectueuse avec la défunte princesse Diana ou Cherie Blair, l’épouse du Premier ministre. En visite officielle dans les Emirats, l’affaire éclate dans la presse. Sophie affiche une mine dévastée. À son retour à Londres, elle présente ses plus plates excuses à la reine et écrit aux personnes qu’elle a égratignées. On pense alors qu’elle ne s’en relèvera jamais dans l’opinion publique et pourtant.

En 2002, Elizabeth II demande à son fils et sa belle-fille de mettre un terme à leurs carrières dans le privé et de prendre en charge des activités officielles. Après une fausse couche, Sophie met au monde prématurément en 2003 lady Louise. Une naissance qui aurait pu se terminer en drame. L’ambulance suite à une mauvaise communication mettant un temps considérable pour venir la chercher dans son domaine de Baghshot Park. Son époux est par ailleurs alors en visite à l’île Maurice. Sophie qui doit être transfusée, ne verra sa fille que 10 jours plus tard, ayant été transportée dans une autre clinique disposant d’un service néonatal. Lady Louise souffre d’un problème oculaire qui a déjà été partiellement corrigé. C’est de là qu’est né l’engagement de la comtesse pour que des enfants de pays défavorisés, puissent avoir accès aux soins pour leurs yeux. En 2007, naissance de James, vicomte Severn.

Ces dernières années , Edward et Sophie de Wessex ont repris de nombreux patronages de la reine mère et du duc d’Edimbourg. Ils sont très investis au sein du Prix Duc d’Edimbourg. Il a toujours été laissé entendre qu’au décès du duc d’Edimbourg, le couple reprendrait ce titre. Elizabeth II s’entend à merveille avec Sophie.

Edward est le seul de ses quatre enfants qui ait réussi du premier coup un mariage heureux et harmonieux. La souveraine a aussi davantage profité de ses deux derniers petits-enfants à qui elle a appris à monter à cheval.

Edward et Sophie sont parmi les membres les plus actifs de la famille royale. La semaine dernière, Sophie était en déplacement au Liban pour se rendre auprès d’associations britanniques actives dans le camp de réfugiés de la plaine de la Bekaa.