People On le sait, Booba n'a pas sa langue dans sa poche et n'hésite pas à aller au clash. Cette fois, c'est au monstre sacré de la chanson française Michel Sardou que le rappeur s'en est pris sur Instagram.

Le 8 septembre dernier, le chanteur de la Maladie d'amour, Je vole ou En chantant expliquait dans le 20h30 de France 2 ce qu'il pensait du monde actuel... et notamment du rap. "Ce que j'aime dans le rap, c'est le système rythmique, c'est formidable", affirmait-il, avant de nuancer. "Ce que je n'aime pas, c'est le rap violent, le rap agressif. Je n'aime pas le rap qui en veut à quelqu'un."

Ces propos ont visiblement piqué Booba au vif, au point de lui répondre sur Instagram en citant des paroles violentes issues d'une chanson de Michel Sardou. "J'aurai ta peau, tu périras", écrit-il, ou encore "Tu as tué l'enfant d'un amour, je veux ta mort".

Ce morceau intitulé "Je suis pour", sorti en 1976, affirmait sa position en faveur de la peine de mort. Elle avait, à l'époque, déjà suscité de vives réactions.