Depuis qu'elle a amis un terme à sa carrière professionnelle de tennis, Marion Bartoli semble comme transformée ! Physiquement, mais aussi dans sa vie de femme.

Métamorphosée! L'ancienne championne de tennis est passée en 18 mois de 79 à 51 kilos ! Même certains de ses amis ont du mal à la reconnaître. Son père, ancien médecin, s'inquiète. Mais, Marion Bartoli l'affirme, elle se sent bien. "Je me sens mille fois mieux, comme avant un tournoi. Je me sens prête et je pète le feu", confie-t-elle au magazine Gala dans une interview. Malgré toutes les critiques, elle affirme s'être bien sentie dans sa peau et que cela n'a en rien influencé cette perte de poids spectaculaire. Quant au journaliste indélicat de BBC qui ne l'assimilait pas à un «canon », il est aujourd'hui devenu un ami et travaillent tous deux ensemble.

© REPORTERS

Celle qui était donc limite moquée pour ses rondeurs sur le circuit WTA explique comment elle a perdu autant de poids si vite : "J'ai juste écouté mon corps. Je n'ai pas voulu perdre du poids et je n'ai pas suivi de régime. Je n'aime pas ce mot. Il s'agit plutôt d'un rééquilibrage alimentaire." Marion Bartoli explique qu'en mai 2014, elle ressentait une énorme fatigue et son corps qui ne dépensait plus autant d'énergie qu'avant ne supportait plus le régime alimentaire qu'elle suivait en tant que sportive. Conseillée par son père, elle décide de passer à autre chose. Terminé donc le sucre et le gluten, elle redécouvre les fruits et le bio. Une transformation impressionnante, mais qui peut parfois apporter quelques ennuis à en croire cette anecdote : "la seule chose drôle, c'était à la douane de Londres. La policière était persuadée que ce n'était pas moi sur la photo tellement j'avais changé ! Il a fallu que je montre d'autres papiers d'identité", se souvient-elle.


La mode, le nouveau dada de Marion

Sa carrière de tenniswoman terminée, Marion Bartoli s'est recyclée dans la mode. Après son passage au concours du Central Saint Martins College of Art and Design à Londres, elle lancera bientôt sa propre collection, Athleisure, chez Fila. D'ailleurs, selon son père, cela expliquerait peut-être sa métamorphose physique, même si sa fille n'est pas d'accord avec cette analyse. Lui, il aimerait tout de même qu'elle « reprenne trois ou quatre kilos » pour éviter « une décompensation ».

Visiblement heureuse, il manque à Marion une seule chose pour une vie totalement épanouie : "Bien sûr, j'aimerais rencontrer quelqu'un, avoir des enfants dans une grande maison. Mais ce n'est pas encore arrivé."