D'après son médecin, le président américain mange un peu trop de sucreries

WASHINGTON Le président américain Barack Obama s'est laissé tenter par les bons desserts que lui préparent les cuisiniers de la Maison Blanche et va devoir modérer sa consommation, a indiqué lundi son porte-parole, après qu'un examen eut décelé un taux de cholestérol trop élevé. M. Obama, 48 ans, a subi dimanche des examens dans un hôpital militaire.

Son médecin a affirmé que son illustre patient était "en excellente santé et bon pour le service", même s'il devait "continuer ses efforts pour arrêter de fumer" et adapter son régime alimentaire pour faire passer un de ses taux de cholestérol, dit "LDL", actuellement de 138, sous la barre des 130 unités.
"Le taux de mauvais cholestérol était légèrement plus élevé qu'auparavant", a indiqué lundi le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs, bombardé de questions par les journalistes sur ce sujet lors de son point de presse quotidien.

M. Obama, selon M. Gibbs, "serait le premier à vous dire qu'il a mangé un peu plus de cheeseburgers (...) et de desserts pendant l'année écoulée", a poursuivi M. Gibbs.

"La plupart des gens vous diraient que l'on est davantage susceptible de manger lorsque (la nourriture) est disponible. Et je pense qu'il a eu davantage accès à des sucreries et des desserts l'année passée", a ajouté M. Gibbs à propos de M. Obama, en remarquant que les cuisiniers de la Maison Blanche "font de bons desserts".

© La Dernière Heure 2010