Ces dernières années malheureusement, l’état de santé de la vedette du journal de la mi-journée n’était pas au beau fixe. Après avoir vaincu un cancer de la prostate en 2018, puis un cancer du poumon droit l’été dernier, le journaliste avait à nouveau été touché par la maladie à l’automne 2021. Cette fois-ci, le mal avait atteint l’autre poumon. Un troisième cancer inopérable, dont il ne se remettra pas.

Ce mercredi 2 mars après-midi, à 71 ans, Jean-Pierre Pernaut s’en est allé laissant derrière lui une femme, Nathalie Marquay-Pernaut, ses quatre enfants, Tom, Lou, Olivier et Julia, mais également des millions de téléspectateurs inconsolables.


Isabelle Morini-Bosc, proche de la famille Pernaut, s'est confiée au micro de RTL et est revenue sur les derniers jours de l'ex-présentateur. “Ça faisait plusieurs jours qu’on redoutait son départ", déclare-t-elle. Avant de préciser: “Ça faisait trois semaines que son épouse Nathalie Marquay le veillait jour et nuit à l’Hôpital Georges Pompidou où il avait été hospitalisé, non pour son cancer du poumon qu’il était semble-t-il en train de vaincre, mais pour un enchaînement d’autres problèmes de santé s’étant successivement déclarés. Des petits AVC en février, une opération à cœur ouvert dont il s’était bien remis avant une aggravation brutale de son état général ayant obligé à l’endormir en tout début de semaine. On espérait un miracle, il n’a pas eu lieu", finira par déclarer Isabelle Morini-Bosc, très émue.


A noter qu'Isabelle Morini-Bosc a également donné d'autres précisions dans l'émission Touche pas à mon poste de Cyril Hanouna, dans laquelle elle est chroniqueuse. Elle a ainsi révélé que la famille Pernaut avait acheté une nouvelle maison à Antony où ils étaient en train de s’installer. Elle partage également toute sa stupéfaction à l'annonce de la rechute du présentateur, juste avant sa mort, car il s'était pourtant bien remis de ses opérations.