"Ne doutez plus jamais de moi !" avait lancé Kim Glow après avoir prédit un reconfinement de la France parmi d’autres théories complotistes. Dans la foulée, l’ex-star de téléréalité (Les Anges) avait annonçé sa candidature pour la prochaine élection présidentielle en France.

Ce mercredi 11 novembre, jour de l’Armistice, elle a remis le couvert sur Instagram, avec des propos aussi hallucinants qu’inacceptables adressés à son million d’abonnés. "Il est en train de se passer quelque chose de très grave dans le monde, dit-elle à propos du vaccin contre le Covid-19 qui serait bientôt disponible. "Je suis choquée. Ça se passe sous nos yeux et on n’a rien vu arriver. Peut-être certains l’ont vu, mais c’est étouffé, les articles sont retirés dès que la vérité veut éclater. Je vous jure que c’est vrai, renseignez-vous, on n’aura plus de liberté. On va tous être pucés. Mais pas une puce pour chien ou chat, que l’on peut retirer… Non, ce sera des nanoparticules. On ne pourra pas les retirer."

Selon Kim Glow, une "puce en nanoparticules" sera inoculée à l’humanité par le biais du vaccin contre le coronavirus. Pour elle, "la liberté de chacun, de chaque être humain, ce ne sera qu’un lointain souvenir. Ils vont tout contrôler, notre argent, ce qu’on dépense, notre façon de faire nos déplacements... Ce n’est pas de l’affabulation, c’est réel."

L’ex-candidate des Anges va encore plus loin dans sa théorie. Elle fait le parallèle avec l’arrivée de la technologie 5G. "Ils vont réussir à nous injecter ça dans des vaccins. Vu que c’est des nanoparticules, c’est miniature, infiniment petit. Et c’est dangereux. Ça va marcher avec la 5G."

Pire encore, d’après Kim Glow, connue pour ses réflexions polémiques, le Covid-19 aurait été inventée de toutes pièces. "On l’a créée volontairement, assène-t-elle, parce que la Terre est surpeuplée. C’est une guerre, ni vue ni connue. Les plus vieux partent plus rapidement, ils ont ce qu’ils veulent. C’est incroyable. Cela se passe sous notre nez, sous nos yeux. On nous met dans une sorte d’état d’affolement avec ce Covid-19 et tout le monde va se jeter sur le vaccin avec lequel ils pourront injecter leur puce ultra-miniature. Le meilleur conseil que je peux vous donner, c’est de ne pas vous faire vacciner."

Rappelons qu’après avoir traité la Tunisie de dictature lors du premier confinement, la jeune femme avait vu plusieurs de ses contrats d’influenceuse annulés et qu’en aucun cas, La DH ne cautionne ses propos.