La chanteuse était "dans un état de stress épouvantable", selon son avocate.

Ophélie Winter contre-attaque. L'interprète de "Dieu m'a donné la foi" a lancé plusieurs procédures contre la presse people, après de nombreux articles à son sujet parus ces derniers mois. Ses avocates évoquent une douzaine de couvertures de magazines, une centaine d'articles et près de 5000 photos publiée. Selon Le Figaro, une trentaine d'actions devant la justice ont été lancées. En tout, elle réclame près d'un million d'euros en dommages et intérêts.

"Elle vit sous les projecteurs depuis qu'elle a 17 ans. Ce qui s'est passé l'a privée avec une violence rare de toute forme d'intimité", indique Carine Piccio, l'une de ses avocates, dans le même journal. "Ophélie Winter a été traquée des semaines entières par des paparazzi, obligée de se cacher, confrontée à des sujets extrêmement douloureux. Elle était dans un état de stress épouvantable, contrainte de partir se réfugier à l'étranger pour être tranquille et échapper à la surveillance des photographes."

Les premières audiences sont programmées le 18 mars prochain.