L’annonce d’une supposée installation du duc et de la duchesse de Sussex en Afrique pour plusieurs mois a nécessité un communiqué de la Cour d’Angleterre.

À ce stade-ci, tout cela relève de la spéculation. Toutefois, le très sérieux Sunday Times n’en démord pas : il y aurait bien le projet qu’Harry et Meghan avec leur bébé s’installent pour une période d’au moins six mois sur le continent africain (on évoque l’Afrique du Sud et le Botswana) afin de promouvoir les projets Jeunesse du Commonwealth.

Le prince Harry est un amoureux de l’Afrique où il a régulièrement passé des vacances privées, notamment dans le cadre d’actions de conservation de la nature.

Après avoir décroché son baccalauréat à Eton, il s’était octroyé une année sabbatique. Il a vécu au royaume du Lesotho où il se lia d’amitié avec le prince Seeiso avec qui il mit en place la Fondation Sentebale qui vient en aide aux enfants de ce petit royaume enclavé en Afrique du Sud, porteurs du virus du Sida. À l’été 2017, c’est vers le Botswana qu’Harry s’envola avec Meghan pour leurs premières vacances.

Le fait d’envoyer hors Angleterre des cadets de famille n’est pas une nouveauté chez les Windsor. Ainsi, la princesse Alice, fille du duc d’Albany et petite-fille de la reine Victoria, suivit son époux le prince Alexandre de Teck (titré après la Première Guerre comte d’Athlone, nom moins germanique) en Afrique du Sud. Le comte d’Athlone avait été nommé Gouverneur général de l’Union d’Afrique du Sud. Le couple est resté de 1924 à 1931. Même fonction ensuite au Canada de 1940 à 1946. L’ex-roi Edward VIII, devenu duc de Windsor, fut quant à lui envoyé aux Bahamas pendant la Seconde Guerre mondiale pour l’éloigner de ses amitiés non dissimulées avec le IIIe Reich. Le prince Henry d’Angleterre, duc de Gloucester, oncle d’Elizabeth II, fut gouverneur général d’Australie de 1944 à 1947.

La reine elle-même, alors princesse héritière, vécut de longues périodes sur l’île de Malte au début de son mariage. Son époux le prince Philip y était affecté auprès de la Royal Navy. Un séjour loin de la Cour dont Elizabeth II a gardé un souvenir précieux.

Les spéculations quant à ce déménagement du couple Sussex ont eu pour conséquences inévitables que la presse britannique revient à la charge sur les tensions entre les princes William et Harry en raison de la mauvaise entente de leurs épouses.