Carlo Ponti a quitté sa muse après un demi-siècle d'amour. Il avait 94 ans

BRUXELLES Elle avait 16 ans, lui 40. Elle débutait dans le métier comme figurante, posait pour des romans-photos, lui était un producteur à la réputation déjà assise. Elle, Sophia Loren, était libre comme l'air, lui, Carlo Ponti, était marié. Pourtant, entre ces deux-là, l'amour sera le plus fort et durera près d'un demi-siècle. C'est la maladie qui les a séparés, dans la nuit de mardi à mercredi. Carlo Ponti s'est éteint dans une clinique genevoise, suite à des complications d'une maladie pulmonaire. Il avait 94 ans.

Né à Magenta, en Lombardie, le 11 février 1922, Carlo entame des études de droit. Mais sur l'écran noir de ses nuits blanches, il se fait du cinéma et se lance dans la production de films une fois son diplôme en poche. Avec un autre Italien célèbre, Dino De Laurentiis, il fonde une ambitieuse compagnie qui financera quelques chefs-d'oeuvre, comme La strada , de Fellini, ou Guerre et Paix , de King Vidor.

Mais la grande histoire de la vie de Carlo Ponti fut d'ordre privé... Lorsqu'il rencontre Sophia Scicolone, il est ébloui par sa beauté ensorcelante mêlée de candeur et par son talent d'actrice à fleur de peau. Las : Carlo est marié depuis 1947 et, dans l'Italie catholique et bien pensante, on ne plaisante pas avec ses engagements.

Le couple, qui entame pourtant une liaison, part s'installer aux États-Unis à la fin des années 50. Pour la Paramount, Carlo produit les premiers films américains de son épouse, dont L'orchidée noire, de Martin Ritt, ou La diablesse en collants roses, de George Cukor. Éperdus d'amour, ils vont jusqu'à se marier au Mexique, ce qui leur vaut les foudres du Vatican. Carlo Ponti est considéré comme bigame. La pression est rude, mais ils tiennent bon.

En 1961, Sophia, grâce à son mari qui a cru en elle, reçoit un Oscar pour sa prestation dans Il ciociara. Le couple rentre ensuite en Europe et entreprend toutes les démarches pour passer officiellement devant le maire. Le 9 avril 1966, à la mairie de Sèvres, le producteur et l'actrice se disent oui. De cette union naîtront deux enfants, Carlo Jr., en 1968, et Eduardo, en 1973. Leur plus grande fierté, après des années de doute et plusieurs fausses couches.

Parmi les productions de prestige auxquelles le nom de Carlo Ponti sera encore associé, on citera Docteur Jivago , de David Lean, et le magnifique et inoubliable Une journée particulière , d'Ettore Scola.



© La Dernière Heure 2007