Devenue sa marque de fabrique, Cyril Lignac a déposé sa célèbre citation.

Chef étoilé, pâtissier le plus populaire de France grâce à l’émission Le meilleur pâtissier qu’il anime sur M6, Cyril Lignac s’est non seulement fait un nom dans la gastronomie mais aussi un signe distinctif grâce aux Guignols de l’Info. Ce sont eux qui ont popularisé l’expression "gourmand, croquant" que ne cessait de répéter sa marionnette à laquelle il est désormais irrémédiablement associé.

Loin de s’en plaindre, l’animateur en a fait sa marque de fabrique au point de déposer l’expression auprès de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) a-t-il confié au Figaro. L’objectif étant de pouvoir l’utiliser dans les chocolateries qu’il a récemment ouvertes à Paris.

Cyril Lignac, qui animera à la rentrée le rendez-vous quotidien Les rois du gâteau sur M6, est loin d’être le premier à déposer une expression afin de la protéger. Parmi les gens de télévision, c’est presque devenu une institution. Avant lui, Nabilla avait fait de même. Si c’est la société de production La Grosse Équipe qui a déposé le redoutable "Allô, non mais allô quoi", elle a protégé sa propre marque : "Nabilla allô t’es une fille t’as pas de shampoing c’est comme si je dis t’es une fille t’as pas de cheveux". Avouons-le, ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple à exploiter…

Cristina Cordula n’est pas en reste. Elle mise sur ses deux gimmicks bien protégés que son "Ma chérie" et "Magnifaïk". Jean-Marc Généreux, juré de Danse avec les stars, avait fait de même avec son incontournable "Et ça, j’achète".

La pratique n’est pas neuve puisque les légendaires "C’est votre dernier mot ?" de Jean-Pierre Foucault et "Magnéto, Serge" de Thierry Ardisson, sont elles aussi protégées. Les exemples sont légion et une consultation du site de l’INPI a de quoi vous distraire un bon moment. Une base existe aussi pour la Belgique mais nos coups de sonde n’ont pas donné de résultats.

Et cela ne s’applique pas qu’aux expressions. Certains animateurs protègent leurs noms. C’est le cas de Cauet et d’Alessandra Sublet qui a déposé le diminutif Aless. Christophe Dechavanne a été jusqu’à déposer le nom d’Adeck, le chien qui le suit absolument et a eu son heure de gloire au petit écran en compagnie de son maître.