Après Philippe Etchebest, c'est une autre personnalité bien connue des téléspectateurs qui s'est insurgée contre les nouvelles mesures mises en place en France contre le Covid-19. Propriétaire d'une salle de sport, Pascal Soetens, alias Pascal Le Grand Frère, ne décolère pas.

En effet, dans les zones les plus touchées de l'Hexagone, les salles de sport sont désormais obligées de fermer pendant deux semaines depuis le 24 septembre. Ce qui a le don d'irriter le champion d'arts martiaux, qui a poussé un énorme coup de gueule dans l'émission "L'instant de luxe", qui sera diffusée ce lundi sur la chaîne Non Stop People.


"Je vais être très clair avec tout le monde : peu importe s'il y a des sanctions, j'en ai strictement rien à faire. Je vous le dis ouvertement, je ne fermerai pas les salles de sport !", lance-t-il, en s'adressant à la caméra. "Moi c'est mon business. Si je ferme là maintenant, je coule et je vire mon fils car il n'y a plus de salaire !"

Hors de question pour lui de se plier aux règles, sinon il ne survivra pas financièrement, rappelant que tout le monde porte un masque dans sa salle de sport. Il n'a pas peur des sanctions. "Et qu'est-ce qu'il va se passer ? Rien ! Eh bien venez me voir ! Ça me coûtera ce que ça me coûtera. (...) Il y en a marre qu'on nous prenne pour des pigeons (...) Alors venez devant ma porte, je vous empêcherai de rentrer, je ne fermerai pas !"

On sent Pascal Soetens très touché, lui qui avoue qu'il a eu du mal à se remettre après la première fermeture due au confinement. "Il fallait que ça sorte", conclut-il.