Le prince Andrew est accusé de profiter du coronavirus pour remonter dans l’estime des Britanniques.

Entaché par l’affaire Epstein au point de devoir se retirer de la vie publique, le Prince Andrew tente, tant bien que mal, de se faire discret. Alors que la pandémie bat son plein, le duc d’York a, comme d’autres membres de la famille royale britannique, mis la main à la pâte. Mais, diffusés sur les réseaux sociaux, ces quelques clichés du père de Beatrice et Eugenie ont fait grincer des dents outre-Manche, rapporte Madame Figaro.

Pathétique

Aux côtés de son ex-femme Sarah Ferguson, Andrew a en effet réalisé cupcakes et autres pâtisseries destinées au personnel du Thames Hospice de Windsor pour Pâques. Une posture médiatique qui n’a pas du tout plu à Tom Bower, biographe royal de son état, qui qualifie volontiers cette sortie de "pathétique". "Il utilise la crise du coronavirus pour revenir sous le feu des projecteurs", estime-t-il, très remonté, dans les colonnes du Daily Mail. "Si seulement ils pouvaient tous les deux accepter que leur seul devoir public devrait être de rester invisibles aux yeux du public", ajoute Bower. Même son de cloche sur Twitter où les Britanniques voient rouge.