Le chanteur a décidé qu’il ne se produirait plus dans les villes dirigées par des élus FN. "Je peux comprendre que des électeurs désespérés répondent à un discours populiste. Mais je ne veux pas me produire devant une institution dont je méprise l’idéologie", a-t-il affirmé au magazine Technikart

Le chanteur espère également que l’éducation changera l’opinion des électeurs, à l’avenir : "Je crois surtout que le salut doit venir de l’école, du refus du repli sur soi proposé par les discours populistes", estime-t-il.