Invité par Bruce Toussaint sur BFM TV, le fils de Jean-Paul Belmondo a trouvé la force de venir s'exprimer devant les caméras de télévision. Il a tenu à revenir sur l'hommage national qui a été rendu à Bébel dans la Cour des Invalides. "On a reçu beaucoup de messages. Voir ces gens faire la queue jusqu'à très tard dans la nuit, ça nous a beaucoup touché. Ça prouve à quel point ils l'aimaient et à quel point ils avaient besoin de lui dire au revoir."

Paul Belmondo a ensuite évoqué le soutien précieux du public, notamment lors de la sortie du documentaire retraçant la vie de son père qu'il a lui-même réalisé. "C'est vrai que ça a dépassé tout ce que j'avais imaginé. Les gens me le disaient à chaque fois : 'On a grandi avec votre père.' Je comprenais que les gens avaient vécu avec lui. C'était un point de repère à chaque moment de leur vie."


Il a également raconté les derniers moments privilégiés que les proches ont pu passer avec Jean-Paul Belmondo, avant qu'il ne s'endorme pour de bon. "On savait que ça allait arriver, qu'il était en train de donner son dernier combat, mais personne n'est prêt au départ d'un proche. Il y avait sa famille proche : son frère mon oncle Alain, ma tante Murielle, (...) On l'a tous entouré. Il est vraiment parti avec les siens et apaisé."

Cela a été une longue période douloureuse pour la famille, ce moment où on ne sait pas quand un proche va nous quitter. "Tous les jours avant qu'il s'endorme, on lui disait au revoir. On avait le doute que le lendemain, il ne serait plus là. On a profité de chaque seconde, de chaque minute avec lui pendant tous ces derniers temps", a-t-il confessé.

Paul Belmondo a fait une dernière confidence sur BFM TV. La famille a suivi la volonté de Jean-Paul Belmondo, qui voulait que le titre Chi Mai du film Le Professionnel résonne lors de ses funérailles. Un souhait qui a suscité le doute au sein du clan, comme le révèle le fils de l'acteur. "Entre nous, on avait hésité, on avait peur que ça fasse un peu beaucoup. Il avait raison une fois de plus : cette sortie aux Invalides était tellement émouvante, tellement belle. Il avait un peu mis en scène son départ".